Association "Paysages et patrimoine" de la communauté de communes du canton de Prayssas.

 

 

 

 

 

 

Eglise Saint-Pierre - Quittimont - Ste Foy de pechbardat.
En 1560, cette église était tellement détruite, ainsi que de nombreuse autres alentour, qu'il ne subsistait de couvert que le chœur qui était voûté Les huguenots l'avaient totalement ruinée, emportant les cloches et ornements. La maison presbytérale était également rendue inhabitable. Le service se faisait alors dans le chœur. L'église actuelle possède une nef lambrissée et un chœur pentagone voûté en ogives. Une chapelle également voûtée en ogive s'ouvre sur le côté droit. Vers la tribune, au fond, on remarque un arc doubleau qui devait soutenir au dessus de la nef l'ancien clocher en forme de tour.
Le dessous de ce clocher était voûté en croisées d'ogives dont on voit encore les nervures. Sur les retombées de ces nervures se trouvent des sculptures : visage humain, ange.




Quittimont est une petite église courte dont le chœur est voûté en cul de four, moins large et plus bas que la nef. Elle comprend une seule travée éclairée par deux fenêtres en plein cintre.
A l'extérieur, sur la façade nord, on remarque un arceau en ogive brisé, muré. Il s'ouvrait sur une chapelle ruinée au XVIème siècle par les protestants en communauté importante dans cette paroisse. Elle resta en mauvais état pendant de nombreuses années. Le clocher arcade à deux baies est orienté à l'ouest. Il repose sur deux contreforts, probablement XIVème siècle.
Le chanoine Marboutin, qui publia au siècle dernier une étude des églises de l'Agenais, pense qu'elle fut élevée au XIIème siècle. Il appuie cette affirmation sur le fait que de nombreux ornements de chapiteaux sont semblables à ceux de l'église de Saint Sardos et probablement œuvre du même sculpteur. Elle est bâtie en calcaire gris, d'où son aspect sévère. C'est un calcaire d'origine marine comme en témoignent les nombreux fossiles qu'il contient.



Léglise Sainte Foy de Pechbardat, nichée dans un petit hameau jadis florissant, a pour sainte patronne Sainte Foy, vierge et martyre d'Agen.
C'est une église du XIIème siècle, au plan simple, rectangulaire, terminée par un chœur pentagone, éclairé de fenêtres en plein cintre. .
Elle était, à l'origine lambrissée et le chœur voûté, mais en 1742, il menaçait ruine. Comme beaucoup d'édifices du Sud-Ouest, elle souffrit des guerres de religion. Elle fut reconstruite au 15ème siècle, et restaurée au 19ème, de sorte qu'il ne reste pas grand-chose de l'église primitive. Sous le vaste auvent, on trouve les vestiges de l'arc de l'ancien portail ; une niche fait apparaître la date, 1787, au dessus d'une croix.


Animation, tourisme et loisirs du canton de Prayssas - Mail: atl@prayssas.com
haut de page