Association "Paysages et patrimoine" de la communauté de communes du canton de Prayssas.

 

 

 

 

 

 

Eglise paroissiale - Eglise Montaguzou - Eglise de Rides.
L'église de Cours, courte et massive, ne conserve que peu d'éléments de sa partie romane, car elle fut rebâtie au 18ème siècle.
Elle fut fortifiée, comme en témoigne son clocher carré en forme de tour, doté de meurtrières pour armes à feu. On y accède par un escalier à vis dans une tourelle. L'ensemble devait être incorporé aux murs d'enceinte du village et au système de défense du château dont subsistent quelques pans de murailles.
De la partie romane, elle garde le chœur voûté en berceau brisé. Le portail, composé de deux archivoltes en arc brisé, a probablement été refait au 14ème siècle.

Cette église bâtie à flanc de coteau au dessus de la vallée de la Masse a conservé de sa période romane une abside en hémicycle. Elle est bâtie en belle pierre de taille. Comme pour la plupart des églises environnantes, le mur du midi présente une petite porte ogivale chanfreinée murée. Sans doute la porte dite " des lépreux ", car ceux-ci n'avaient pas le droit de pénétrer dans l'église par la porte principale. Elle est éclairée par des fenêtres tantôt en arc brisé, tantôt en arc plein cintre, ce qui confirme ses restaurations successives. Les dernières, de la fin du 19ème siècle, lui ont donné un décor néo-classique : niches, arc triomphal, chœur en hémicycle, en forme de coquille.
Sous le clocher mur à une baie, s'ouvre le portail occidental, en arc brisé mouluré qui semble dater de la fin du 15ème siècle.

Rides était, jusqu'au 19ème siècle une commune à part entière. Elle fut réunie à cours en 1823.
Son église, toute simple, de plan rectangulaire et à chœur plat, se dresse sur une petite éminence, de laquelle on jouit d'un beau panorama sur la campagne environnante. Église de la moitié du 15ème siècle, et restaurée au 16ème. Elle possède un clocher plat en pointe reconstruit au 19ème siècle, le précédent s'étant écroulé. Le chœur dut être voûté, comme en témoigne une retombée d'ogive au culot orné d'une tête d'homme. L'arc triomphal est en arc brisé.Une niche crédence 16ème siècle, occupe le mur nord.Le portail sud est surmonté d'un blason orné de fleurs de lys, et d'une couronne.

 

 

 

Animation, tourisme et loisirs du canton de Prayssas - Mail: atl@prayssas.com
haut de page