Comité d'histoire de la communauté de communes du canton de Prayssas.

Commune de
SAINT-SARDOS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Superficie : 1440 hectares
Altitude :90 m.
Population : 332 habitants

A l'origine, St Sardos était un prieuré dépendant de l'abbaye de Sarlat. En 1289, fut conclu un paréage entre les religieux et le roi Philippe le Bel, pour le temporel, et l'on érigea en 1318 une bastide dans une contrée globalement contrôlée par les anglais.
En 1323, en pleine paix, l' " incident de Saint-Sardos " allait être un des facteurs déclenchant de la désastreuse guerre de cent ans ; les troupes anglaises détruisirent la bastide, pendirent le gouverneur du roi de France, passèrent les habitants au fil de l'épée et transportèrent leur butin au château de Montpezat, alors du parti anglais.
Il existait alors à l'époque une bastide anglaise du nom de Feltone, du nom de celui qui la fit ériger, située entre St Sardos et St Amans, avec lequel elle semble se confondre, qui fut détruite à peu près dans le même temps.
L'église paroissiale de St Sardos se trouvait alors sur une butte à l'écart du bourg, appelée " l'église rouge ", dont le nom a subsisté jusqu'à nos jours ; elle fut délaissée au profit de l'église du prieuré, belle église à trois nefs, qui fut presqu'entièrement détruite en 1323, dont le tracé fut mis au jour lors de fouilles ; reconstruite vers 1730, actuellement, seul subsiste de l'époque romane le mur nord et son portail, classé MH.
Celui-ci, restauré au 20ème siècle, avec ses voussures richement décorées : feuillages, rinceaux, palmettes, reposant sur deux piédroits composés de deux colonnes aux chapiteaux historiés ornés d'animaux fabuleux et de personnages fantastiques ; celui de droite représente la tentation d'Ève.
L'église fut restaurée au 19ème siècle ; les chapiteaux de l'église primitive sont utilisés en remploi, et fixés aux murs de la nef, l'un d'eux, représentant le péché originel, provenant du portail, sert de support à une cuve baptismale . L'actuelle sacristie est un vestige de l'ancienne abside.
A deux kilomètres environ, sur un coteau ouvrant de belles perspectives sur la vallée du Lot, l'église de Saint Amans, l'ancienne Feltone, du 12ème siècle. Elle fut agrandie sans doute au 16ème siècle, et subit alors un changement d'axe, le chœur se trouvant orienté au midi.
Faisant saillie sur le flanc droit, l'ancien chœur en abside, orienté à l'est. L'arc triomphal subsiste, avec ses chapiteaux sculptés . Cuve baptismale en pierre.

Animation, tourisme et loisirs du canton de Prayssas - Mail: atl@prayssas.com
haut de page